Milo Moiré lutte contre le viol en laissant des inconnus toucher son vagin !

2004
0
PARTAGER

L’artiste suisse Milo Moiré n’a pas peur de s’exprimer. Cette trentenaire a voulu enseigner aux gens des choses sur un sujet sensible : le consentement.

 

La plus récente performance d’art public de Moiré est baptisée la « Mirror Box » (La boite à miroir).

« Que se passe-t-il si la sexualité d’une femme est exposée publiquement, et que c’est elle qui prend l’initiative, créant ainsi des règles claires pour l’échange intime ? » Peut-on lire sur son site Web en ce qui concerne son exposition publique.

Pendant le spectacle, Moiré porte une boîte à miroir sur sa poitrine et son vagin et arpente les rues.

Lors de son parcours, la jeune femme invite de parfaits inconnus hommes et femmes, à toucher ses seins et son vagin à travers les ouvertures des boîtes.

Des caméras placées dans les boîtes enregistrent toute l’expérience.

Une lutte pour la sexualité des femmes

« Je me tiens ici aujourd’hui pour les droits des femmes et l’autodétermination sexuelle. Les femmes ont une sexualité, tout comme les hommes en ont une. Cependant, les femmes décident elles-mêmes quand et comment elles veulent être touchées, et quand elles ne le veulent pas. », déclare l’artiste lors de son expo.

Il y avait quelques règles, cependant. Moiré a invité les étrangers à la toucher pendant un maximum de 30 secondes, pas une seconde de plus. Et comme vous le voyez sur les images, un groupe de personnes a accepté son offre.

Moiré déclare que lors de sa performance à Düsseldorf, en Allemagne, avec la « Mirror Box » sur ses seins, environ 40% des personnes qui ont touché ses seins étaient des femmes, alors qu’à Amsterdam et à Londres, seulement deux participantes ont mis la main dans la « Mirror Box ».

Moiré souhaite montrer aux gens ce que le consentement signifie réellement.

« La performance de la « Mirror Box » montre que les femmes sont des partenaires dans la sexualité, pas seulement des réceptrices. » a déclaré Moiré à ATTN, ajoutant : « En tant que femme, j’ai, comme tout homme, le pouvoir et le droit de posséder une nature sexuelle, et je dois être consentante avant d’avoir des relations sexuelles.».

D’après l’artiste, les gens qui mettent la main dans la boîte doivent la regarder dans les yeux pour interagir. Ce contact visuel entraîne un feedback qui permet de dire clairement ce qu’elle aime, puisque c’est un acte naturel.

Elle rajoute que  performance a pour but de prouver que toute femme a le droit de se faire toucher par qui elle veut et où elle veut. Tant que les deux partis ont plus de 18 ans.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here