L’harcèlement sexuel : une pathologie qui prend beaucoup d’ampleur !

(Capture d'écran du court métrage "Au bout de la rue")

Le harcèlement sexuel correspond à un ensemble de gestes, d’attitudes et de paroles qui ont une connotation sexuelle. L’ensemble est susceptible de porter atteinte à la dignité d’une personne devenant alors victime et voyant sa dignité, son intégrité morale et physique atteintes.

La jeune Roxane a envoyé son témoignage, glaçant, après avoir décidé de le partager avec le plus grand nombre. 

 

Cette parisienne de 29 ans s’est fait suivre, ce mardi 13 décembre, par un jeune homme jusque dans la cage d’escalier de son immeuble.

Aujourd’hui, elle témoigne :

“Mardi soir, le 13 décembre, lorsque je rentrais chez moi aux alentours de 21 heures, un homme a tenté de m’agresser.

Une belle journée se termine, il fait frais, il fait nuit, la pleine lune éclaire le ciel, je l’admire quelques instants, je me sens bien, rien d’inhabituel. Prudente, comme toujours, j’attends que la porte automatique et blindée de mon petit immeuble commence à se refermer derrière moi.

Pourtant, alors que je monte les premières marches, je sens une présence dans mon dos. Je me retourne, je vois cet homme, son sourire malsain. Les secondes se font plus longues, mon intuition m’alerte, mais je ne m’arrête pas, j’espère encore qu’il ne s’agit que d’un voisin.

Les étages défilent, il ne rentre nulle part, je dois me rendre à l’évidence. Il me dit que je suis belle, il se rapproche de moi. Une petite voix débarque dans ma tête : ‘Roxane, tu vas te faire agresser, Roxane, tu ne seras pas sa victime, il en est hors de question.’

Je me retourne. Le regard qu’il pose sur moi est répugnant, il me sourit, comme pour m’amadouer. Ses deux mains dans les poches, il est peut-être armé, ou pas. Coincée dans la minuscule cage d’escalier, je me vois potentiellement mourir, finir dans de tristes statistiques.

Mon instinct me dit que je n’ai plus le temps de téléphoner, j’appuie sur le bouton enregistreur de WhatsApp.

Je vrille, je passe en mode pilote automatique :

 

Son histoire n’est pas unique.  Plusieurs autres femmes. ont connu pire. Le harcèlement est une réalité, un véritable fléau que la société devra combattre.

 

 

Des chiffres qui font peur !

  • D’après un sondage Ifop, 20 % des femmes actives ont fait face à une situation d’harcèlement sexuel au cours de leur vie professionnelle.
  • Trois victimes sur 10 avaient décidé de ne pas en parler, 65 % estimant qu’elles n’avaient pu compter que sur elles-mêmes.
  • 100 % des utilisatrices des transports en commun en France reconnaissaient en avoir déjà été victimes.
  • Les trois quarts des Françaises affirment avoir été suivies par un ou plusieurs hommes
  • 23 % avaient connu cette situation au moins cinq fois dans leur vie.

Source : Konbini.com