Arrêtez de soutenir l’esclavage des enfants en boycottant ces 7 Entreprises

148
1
PARTAGER

esclavage

A la fin de la lecture de cet article vous prendrez conscience de cette horreur. Vous pouvez et vous devez tous faire quelque chose.

Qui n’aime pas le chocolat?

D’après les statistiques, un citoyen Français en consomme 6,6 kg par an contre une moyenne de consommation européenne d’environ 1,99 kg par personne. Un américain consomme 5 kg de chocolat chaque année. Cette gourmandise n’est pas sans inconvénients et vous allez mieux comprendre la raison.

En achetant votre chocolat, vous ne pensez pas d’où il vient et comment il est fait. Plusieurs grandes firmes sont accusées d’avoir recours à l’esclavage des enfants pour vous donner votre dose de saveur chocolatée.

En Septembre dernier, une plainte a été déposée à l’encontre  d’un ensemble d’entreprises comme Hershey, Mars et Nestlé stipulant que ces multinationales incitaient indirectement leurs clients à financer et à encourager le commerce du travail forcé des enfants en Afrique de l’Ouest.

Le cacao, ingrédient principal du chocolat, est cultivée principalement en Afrique de l’Ouest. Les deux plus grands producteurs étant la Côte-d’Ivoire et le Ghana assurent 60 % de l’offre mondiale de cacao.

La plupart du cacao est produit sur de petites exploitations par des petits agriculteurs qui vivent dans une pauvreté extrême. Ces extrêmes se traduisent souvent par le travail des enfants.

En 2001, l’industrie du chocolat formule la promesse de mettre fin à ces pratiques dans ces deux pays cités ci-haut et ce d’ ici à 2005. Une échéance maintes fois repoussée. Aujourd’hui, l’espoir est d’ éliminer pleinement ce fléau d’ici 2020 .

Il faut prendre conscience de la triste réalité des petits qui œuvrent dans ce domaine. Ces enfants esclaves dont l’âge se situe entre 11 à 16 ans, et parfois moins vivent et travaillent dans des conditions macabres. Ils sont amenés à travailler 80 à 100 heures par semaine (on est loin des 35 heures. En outre, ils sont souvent battus à coups de poing ou avec des ceintures et des fouets. L’un des enfants déclare : « Les coups faisaient partie de ma vie ».

esclavage

Si vous voulez éviter d’encourager  l’esclavage des enfants il suffit d’éviter ces sept sociétés de chocolat:

  • Hershey
  • Mars
  • Nestle
  • ADM Cocoa
  • Godiva
  • Fowler’s Chocolate
  • Kraft

« Pour le moment, aucune grande entreprise de chocolat ne peut garantir son approvisionnement en cacao sans être entaché par le travail des enfants », explique Elizabeth Jardim, directrice de la défense des consommateurs à l’ American Green, une association à but non lucratif qui promeut la consommation éthique

Afficher l'image d'origine

Malgré la prise de conscience et les efforts consentis pour éradiquer le problème, le nombre d’enfants qui œuvrent dans l’industrie du cacao a augmenté de 51 % entre 2009 à 2014.

Certaines entreprises sont socialement responsables et s’engagent à orienter une partie des bénéfices aux profit des enfants qui souffrent des travaux forcés:

  • Giddy Yoyo
  • Chocosol
  • Clif Bar
  • Green and Black’s
  • Koppers Chocolate
  • L.A. Burdick Chocolates
  • Denman Island Chocolate
  • Gardners Candie
  • Montezuma’s Chocolates
  • Newman’s Own Organics
  • Kailua Candy Company
  • Omanhene Cocoa Bean Company
  • Rapunzel Pure Organics
  • The Endangered Species Chocolate Company
  • Cloud Nine

Vous en tant que consommateurs, êtes les décideurs de ce qui peut ou ne peut être accepté dans ce commerce effréné, et la course aux profits.

Le département américain du Travail recense en 2013 168 millions d’enfants travailleurs dont l’âge se situe entre 5 et 17 ans .

85 millions des 168 millions enfants travailleurs réalisent des travaux dangereux et s’exposent ainsi à de graves problèmes de santé  ou de sécurité – selon la 13ème édition du rapport annuel Findings on the Worst Forms of Child Labor.

1 COMMENTAIRE

  1. D’un côté nous sommes responsables aussi, à vouloir toujours acheter moins cher ! Si leurs produits étaient achetés plus chers, les familles d’agriculteurs préféreraient envoyer leurs enfants à l’école plutôt qu’au travail .. Le boycott n’est pas la seule solution, les payer mieux serait une des solutions. Avec plus de richesses, les enfants auraient accès à l’école, la santé.
    Nous voulons tout moins cher, des entreprises plus de profits et nous ne pensons pas au prix à payer si loin là-bas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here