À Jérusalem, cette infirmière israélienne allaite un bébé palestinien pour lui sauver la vie…La photo devient très vite un symbole d’espoir, de paix et d’amour !

883
0
PARTAGER

À Jérusalem, cette infirmière israélienne allaite un bébé palestinien pour lui sauver la vie…La photo devient très vite un symbole d’espoir, de paix et d’amour !

Ola Ostrovsky-Zak est âgée de 34 ans. Sa famille est installée en Israël depuis deux générations. Un soir, une ambulance ramène en urgence les passagers d’une voiture ayant subi un grave accident de la route.

Il s’agit d’une famille Palestinienne, originaires de Hébron, en Cisjordanie. Le papa décède des suites de ses blessures alors que la maman souffre d’un grave traumatisme crânien et est entre la vie et la mort.

Le petit Yaman, qui se trouve sur la banquette arrière s’en sort indemne. Problème : il est encore sous le choc de ce qu’il vient de vivre, et surtout il a très faim.

Malgré tous les efforts de l’équipe médicale, le petit refuse catégoriquement de toucher aux biberons que les infirmières lui tendent. Les deux tantes de l’enfant, qui sont venues lui porter secours et attendre des nouvelles de leur sœur, expliquent : Yaman n’a jamais encore bu au biberon, car depuis sa naissance il avait l’habitude que sa mère l’allaite en lui donnant le sein. L’enfant hurle dans la salle d’attente, sans pouvoir s’arrêter : cela fait plus de sept heures qu’il n’a rien avalé, et les deux tantes, qui tentent tant bien que mal de le bercer, sont désemparées…

« Elles m’ont demandé si quelqu’un pouvait l’allaiter. Je leur ai dit que si elles étaient d’accord, je pouvais le faire, a expliqué l’infirmière Ostrovsky-Zak, jointe par nos confrères du Huffington PostLes tantes ont manifesté leur surprise. Elles ne pouvaient pas croire qu’une mère juive accepte d’allaiter un bébé palestinien. Elles m’ont pris dans les bras, m’ont embrassée, n’arrêtaient pas de m’enlacer.»

En effet, Madame Ostrovsky-Zak est elle-même mère de trois enfants, dont le petit dernier est âgé d’un an et demi. C’est donc sans se poser de questions qu’elle a offert son sein au petit Yaman, qui a enfin pu satisfaire sa faim.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here